A propos

JACQUES COULAIS PICTOR MAXIMUS

“La  question essentielle ? Celle que pose le Sphinx – la même que nous pose à chaque instant Jacques Coulais Pictor Maximus. La question du sens de la vie. Là où chacun aurait dû se dire : « Mais qu’est-ce que c’est que ma vie à moi ? », cette question relevant de l’auto-examen s’était retrouvée occultée par la peur. Chacun se voyait renvoyé à sa propre épouvante, à l’angoisse d’une infirmité soudaine pouvant venir détruire sa vie – sans voir que ce que montre Jacques Coulais Pictor Maximus par l’exemple d’humanité qu’il incarne est la continuité même du mouvement de la vie.

Jacques Coulais Pictor Maximus a décidé que la vie n’est pas finie et son existence solaire nous affirme avec force que la totalité de la vie peut loger  dans un corps atrophié comme l’escargot dans sa coquille. Jacques Coulais Pictor Maximus, pas plus, ne ressent de regret à l’égard du tout ce qui lui est et lui restera inaccessible. Comment et pourquoi ? Parce que lui-même a créé son aire d’intensité, son champ d’étoiles : la peinture, un lieu dans lequel il a fini par faire venir toute la vie et qui est devenu sa nation.”

Paul Ardenne

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s