Jacques Coulais : une première rétrospective sur lanouvellerepublique.fr


Paul Ardenne, Martine Hoyas et Barbara Polla devant une peinture de Jacques Coulais.

Le musée consacre son exposition temporaire au Niortais Jacques Coulais. Derrière l’artiste à l’honneur, impossible de ne pas penser à l’homme.

Beaucoup d’émotion. Voilà le point commun de tous ceux qui ont participé à l’élaboration de l’exposition qui vient de s’ouvrir au musée Bernard-d’Agesci. L’émotion née des œuvres de Jacques Coulais l’artiste et de l’homme qu’il était. Un homme au corps immobile, tétraplégique, emporté par un cancer en 2011 à l’âge de 56 ans.

” Jacques Coulais appartenait à ces héros de l’humanité ”

Comment présenter l’artiste peintre niortais dont l’œuvre est colossale, réunissant plus de 1.500 pièces ? « L’objectif n’était pas de montrer la totalité de son œuvre, mais d’opérer une sélection dans une démarche artistique à travers des thématiques » indique Laurence Lamy, la directrice du musée. Mission dont se sont acquittés les deux commissaires de l’exposition, Martine Hoyas, plasticienne qui a noué une amitié de plus de 20 ans avec l’artiste et Paul Ardenne, historien de l’art et écrivain qui l’a aussi côtoyé pendant une trentaine d’années.

” Comme la création de globules blancs ”

Emus. Dans la retenue pour elle et le foisonnement de mots pour lui. « Jacques Coulais appartenait à ces héros de l’humanité. Il a beaucoup subi mais en aucune manière, il n’a décidé de lâcher prise ». Et encore : « Il avait un corps qui constituait l’encombrement maximal. Il était foncièrement désespéré et devait lutter pour exister » explique Paul Ardenne. « La peinture pour lui, c’était de l’ordre de la création pulmonaire, comme la création de globules blancs » confie l’écrivain qui prépare un ouvrage sur celui qu’il aimait appeler « Pictor Maximus » pour plaisanter, nom qui est resté.
Cinq des six salles du musée évoquent une thématique différente, l’occasion de découvrir ou vérifier la diversité du travail du peintre en avançant dans l’exposition : le corps possible, signes, rêves et cauchemars, formalismes et le carré. Une sixième salle permet de voir « Painter », un film d’Ali Kazma, vidéaste turc renommé sur le travail de Jacques Coulais, visible uniquement lors d’expositions. En introduction, une autre vidéo réalisée par Marin Raguz offre un joli portrait du Niortais, un « être de lumière » aux yeux de Barbara Polla. La galeriste amie de Jacques Coulais lui a permis d’exposer à Bruxelles et Genève, contribuant à sa renommée internationale n’ayant pour seul regret celui de l’avoir connu tard dans les dernières années de sa vie où il se savait condamné.
Mais l’empreinte de Jacques Coulais restera, elle, pour l’éternité, sur ses toiles peintes du bout des lèvres ou avec les roues de son fauteuil.

pratique

> L’exposition « Jacques Coulais Pictor Maximus » se tient du 19 novembre au 16 mars, du mardi au dimanche de 10 h à 17 h au musée Bernard-d’Agesci, 26 avenue de Limoges à Niort.
> Ce dimanche 24 novembre à 15 h. Présentation de l’œuvre de Jacques Coulais par Martine Hoyas.
> Dimanche 26 janvier à 15 h. « Jacques Coulais, un philosophe en action » par Barbara Polla.
> Jeudi 30 janvier à 20 h 30. « Jacques Coulais, une vie dans la peinture » par Paul Ardenne.
> Dimanche 23 février à 15 h. « Jacques Coulais et l’amour » par Barbara Polla.
> Scolaires. Le lundi 27 janvier, Barbara Polla parlera de « Tout est possible » aux lycéens. Par ailleurs, le vidéaste Marin Raguz animera une série d’ateliers avec des collégiens et des lycéens autour de son travail.
> Tarifs. Entrée au musée : 3,5 € individuel ; 2,5 € pour les groupes (à partir de 6) et gratuit pour les moins de 25 ans. Visites-guidées : tarif entrée + 2 €

Hélène Echasseriau

Retrouvez l’article original sur lanouvellerepublique.fr

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s